Archives de l'auteur: Maria Kakogianni

Bancocratie : La monnaie grecque et la « nouvelle idée » de l’Europe

Maria Kakogianni et Marie Cuillerai

De la monarchie de Juillet à la démocratie de Novembre « Bien mieux, l’endettement de l’État était d’un intérêt direct pour la fraction de la bourgeoisie qui régnait et légiférait par l’intermédiaire des Chambres. En fait, le déficit de l’État était

Bancocratie : La monnaie grecque et la « nouvelle idée » de l’Europe

Maria Kakogianni et Marie Cuillerai

De la monarchie de Juillet à la démocratie de Novembre « Bien mieux, l’endettement de l’État était d’un intérêt direct pour la fraction de la bourgeoisie qui régnait et légiférait par l’intermédiaire des Chambres. En fait, le déficit de l’État était

Dialogue précaire

Maria Kakogianni et Jacques Rancière

Maria Kakogianni – Il me semble que nous sommes aujourd’hui dans une situation intermédiaire. La période du grand renégat et de la « fin de l’Histoire » semble donner lieu à une nouvelle séquence de luttes populaires. On les a vues se

Dialogue précaire

Maria Kakogianni et Jacques Rancière

Maria Kakogianni – Il me semble que nous sommes aujourd’hui dans une situation intermédiaire. La période du grand renégat et de la « fin de l’Histoire » semble donner lieu à une nouvelle séquence de luttes populaires. On les a vues se

Essayer encore. Rater encore. Rater mieux

Maria Kakogianni

Nous venons après. Alors que les mélodies de la promesse, de meilleur à-venir, ont cessé de raisonner. Quelque chose nous contraint à présent à tenter de repenser ce qu’est, ce que peut être une victoire politique. Victoire n’est peut-être pas

Essayer encore. Rater encore. Rater mieux

Maria Kakogianni

Nous venons après. Alors que les mélodies de la promesse, de meilleur à-venir, ont cessé de raisonner. Quelque chose nous contraint à présent à tenter de repenser ce qu’est, ce que peut être une victoire politique. Victoire n’est peut-être pas